La villa RENAUDIN à Charleville-Mézières



Dans le cadre des commémorations 14-18, ouverture exceptionnelle de la Villa Renaudin à Charleville-Mézières

Alors que les Allemands installent leur Grand Quartier Général à Charleville-Mézières pendant la première Guerre Mondiale, la Villa Renaudin à Bélair - qui se trouve aujourd'hui dans le centre hospitalier - devient la résidence de l'empereur Guillaume II, puis du prince héritier entre 1916 et 1918. Grâce à l'association Le Miroir, en partenariat avec le Centre hospitalier Bélair, leur quotidien est reconstitué. Une mise en scène redonne vie au bureau des cartes, à l'infirmerie et au bunker souterrain.















Les BUSHMEN (Sans)



Les Bochimans sont les plus anciens habitants de l’Afrique australe où ils vivent depuis au moins 44 000 ans. Leur habitat actuel est réduit au désert du Kalahari.

Ce peuple nomade de chasseurs-cueilleurs occupait jadis toute l'Afrique australe.

Les Bushmen ou Sans représentent aujourd'hui une population d’environ 100 000 personnes dispersées dans plusieurs Etats africains : le Botswana, la Namibie, l’Afrique du Sud et l’Angola.

Au début des années 1980, on découvrit d’importants gisements de diamants dans la réserve naturelle du Kalahari au Botswana.  Trois vagues d’expulsion eurent lieu en 1997, en 2002 et en 2005 au cours desquelles la plupart des Bushmen furent chassés de la réserve. Leurs huttes furent démantelées, leur école et leur poste de santé furent fermés, leurs sources d'eau détruites.

Ils vivent actuellement dans des camps de relocalisation situés en dehors de la réserve. Rarement autorisés à chasser, ils sont arrêtés et battus lorsqu’ils sont pris sur le fait et sont devenus dépendants des rations alimentaires distribuées par le gouvernement. Beaucoup d’entre eux sont confrontés à l’alcoolisme, l’ennui, la dépression et à des maladies telles que la tuberculose ou le SIDA.


Survival, le mouvement mondial pour les droits des peuples autochtones, est une organisation exclusivement consacrée à la défense des peuples autochtones du monde entier.

 Cette organisation les aide à défendre leurs vies, protéger leurs terres et déterminer leur propre avenir.




















CHIMERIA 2018 : ALCHIMISTES ET CHAMANES LES MAÎTRES DE LA MÉTAMORPHOSE



La 12ème édition du Festival international des Arts et des Sciences Visionnaires CHIMÉRIA 2018 a ouvert ses portes du samedi 6 au dimanche 21 Octobre 2018 à Sedan, ville classée d’art et d’histoire, située dans le département des Ardennes en nouvelle RÉGION GRAND-EST.


LE MOT DE LA FONDATRICE ET ORGANISATRICE DU FESTIVAL CHIMÉRIA Marylène LETERRIER:


"Pour cette 12ème édition du Festival international des Arts et des Sciences visionnaires CHIMÉRIA 2018 je vous propose un voyage au delà des mondes visibles, une introspection dans votre propre psyché et vos paysages intérieurs, à travers les thèmes de l’alchimie et du chamanisme. L’alchimie est fondée sur les métamorphoses de l’esprit, cet esprit est l’agent universel qui détermine de la réalisation de l’œuvre, l’épanouissement de l’être humain donnant vies à ses possibilités. L’alchimie répond à cer- taines inspirations et tendances éternelles de l’esprit de l’homme. Les merveilles du rêve alchimique ne se limitent pas à la transmu- tation du métal en or, mais s’apparentent aussi à la connaissance, à la vie éternelle, l’élixir de longue vie, tout ce qui fait des hommes des Dieux.

L’homme s’est toujours interrogé sur ses origines, il a toujours voulu agir sur son univers, dominer la matière, et pour cela il recourt à l’irrationnel, au surnaturel, le conte, le merveilleux, le mystère, le caché, l’énigmatique voilà le point de départ de tout cela car c’est l’inconscient qui nous permet d’avancer, qui est le moteur de notre vision du monde comme le dit si bien Carl Gustav Jung.

Depuis des siècles les êtres humains sont à la recherche de cette quête alchimique tels de grands hommes comme Nicolas Flammel, Newton pour ne citer qu’eux... La quête du merveilleux, de la trans- mutation, l’un des plus anciens rêve de l’humanité car l’alchimie c’est comprendre l’univers, les secrets des civilisations anciennes, des mythes reliés a celles-ci, Mésopotamie, Egypte, Grèce.

Nous vous demandons donc cette année de trouver la voie, des symboles, des clés de votre esprit, et nul doute que vos imaginaires sauront une nouvelle fois enchanter nos cimaises".