Hans SILVESTER à Montier en Der

Aux confins de l’Ethiopie, à trois jours de piste d’Addid-Abeba, à plus de mille kilomètres de Khartoum et à des siècles de la modernité, Hans Silvester a photographié pendant de nombreuses années des tribus où hommes, femmes, enfants, vieillards, sont des génies de l’art contemporain. Leur corps est leur toile et leurs doigts des pinceaux.
Quelques photos : http://www.grands-reporters.com/Les-peuples-de-l-Omo.html
Cette année, Hans SILVESTER était le parrain du festival 2007 de Montier en Der.

2 commentaires:

Ismerie a dit…

Je ne regrette pas d'avoir vu cette expo. Je la reverrais avec grand plaisir.

Double regard a dit…

Ces parures de séduction des peuples de l'Omo, "ces habits de la nature" sont effectivement saisies avec talent par Hans Silvester. Une exposition originale et remarquable.